L'Auberge des Fiers-à-bras

Un sanctuaire pour les aventuriers !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gladrenia Sangrelame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kriss

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 22/07/2015

MessageSujet: Gladrenia Sangrelame   Jeu 8 Oct - 14:54




Citation :
Si elle ne lâchait pas de soupirs blasés régulièrement, Gladrenia passerait sans problème pour une statue
Armure lourde de saronite et de sombre-acier, dépassant le mètre quatre-vingts, toujours armée, on devine tout de suite qu'elle est le genre de personne qu'il ne vaut mieux pas contrarier.

C'est une non-morte, chevalier de la mort de son état. Son corps est en bien conservé, la mort ne se voit qu'à sa peau pâle et légèrement bleuie et ses cheveux totalement décolorés. Son regard bleu acier ne cille jamais dans l'ombre de son capuchon de cuir.
Sous son armure se cache un corps maigre aux muscles nerveux, qui n'a plus évolué depuis qu'elle a été relevée. Cela dit elle est dotée d'une force surprenante, et maîtrise très bien son estramaçon gravé de runes.
Son corps mort ne saigne pas, n'a besoin ni de repos, ni d'eau, ni de nourriture, elle craint peu la douleur et les blessures, et se rit des poisons ou de l'absence d'air. Tout ceci fait d'elle une combattante qui a su frayer son chemin dans nombre de champs de bataille au fil des années.

Régulièrement prise d'accès de violence, il peut-être une bonne idée de ne pas la contrarier.

Selon les rumeurs et les archives, elle a plusieurs dizaines d'années de service en tant que chevalier de sang à son actif, et son expérience militaire est facilement visible dans son comportement ou sa manière de faire.


Dernière édition par Kriss le Sam 24 Oct - 23:06, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kriss

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 22/07/2015

MessageSujet: Re: Gladrenia Sangrelame   Sam 24 Oct - 19:01

Citation :
Équipement:



Être mort ne signifiant pas qu'on peut ignorer absolument toutes les blessures, Gladrenia est équipée comme un char d'assaut.
Dans son antre, on peut apercevoir quatre râteliers distincts, disposés, de gauche à droite sur le mur, de la manière suivante.

En premier, la non-morte enfilera un gambison matelassé, une chemise et un pantalon. Ils sont composés de couches de lin et de coton capitonné, non pour tenir chaud, mais pour offrir une première protection contre les coups et séparation salvatrice entre la peau et l'acier.

Ensuite, elle s'équipera d'une tunique de cuir épais, ainsi que de cuissards appropriés, garnis de lanières pour attacher les différentes pièces d'armure par la suite. Ainsi, beaucoup d'attaques tranchantes sont ainsi parfois déviées sur le cuir de la tenue.

Sur le troisième râtelier est entreposé une cotte de mailles, couvrant le torse, les bras et le haut des cuisses. Bien qu'elle ne protège pas des flèches, carreaux et masses, c'est une protection non négligeable face aux nombreuses épées et lances qui hantent les champs de bataille.

Enfin, partie la plus importante du blindage, l'armure sera mise pièce par pièce, en commençant par les deux moitiés du plastron, les larges épaulières, les canons de bras, d'avant-bras, les épaisses cuissardes doublées d'une jupe de plaques, les bottes et enfin les gants. Le tout est relié par un système de lanières et d'articulations pensé pour protéger sans entraver la mobilité de la combattante.
Il est à noté que la chevalier, peu gênée par le poids de son équipement (à part pour courir bien sûr) porte une armure bien plus épaisse et lourde que ce qu'un chevalier normal porterait pour le combat. Un connaisseur penserait à une armure de joute, richement gravée de runes et de motifs macabres, et largement plus lourde sur l'avant du corps.

Il est à noté qu'ironiquement, la non-morte se passe volontiers de casque, préférant une capuche de cuir aux tons grisâtres. Seul son cou est protégé à l'avant par un gorgerin lui effleurant le menton, et sur les côtés par des épaulières montantes bardées de pointes destinées à enchevêtrer les épées.

Son arme est d'ailleurs un espadon runique d'un mètre 70, pesant dans les 3 kilos, avec une poignée de trente centimètres, une large garde doublée des quillons de métal spécifiques aux espadons, à une vingtaine de centimètres de la garde, permettant une prise à une main et demie sans risquer d'y perdre des doigts.
La lame de saronite est bien sûr gravée des runes nécrotiques permettant de déchaîner de nombreux pouvoirs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Gladrenia Sangrelame
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Auberge des Fiers-à-bras :: Les Chambres :: La Crypte (Aménagée)-
Sauter vers: